Chroniques de la banlieue, suite … Suivez le fil de laine

Je vois bien que vous n’êtes pas loin de vous dire « Quel spam cette fille là ! »

Non non non,  je ne vais pas écrire comme ça tous les jours, mes petits doigts galopant sur le clavier à brides abattues.

Poisson rouge

Mais il se trouve que j’ai une mémoire de poisson rouge et que c’est maintenant que je dois écrire sur ma semaine dernière, sinon, c’est fichu.

Que j’envie les gens qui ont de la mémoire !… Ceux qui se souviennent de leurs voyages, des dates de ces derniers, mieux encore, du NOM des lieux visités, de l’HÔTEL où ils résidaient. La folie ! … Moi, je dirais que j’ai le kit de survie, pas plus. C’est triste, mais c’est comme ça.

On vit avec.

Je suis une tricoteuse. Une tricoteuse frénétique même. Et quand ça me passionne, rien ne m’arrête, c’est d’ailleurs à ça que l’on reconnait la passion, n’est-ce pas ?

De passage à Halifax pour le travail, j’allie l’agréable à l’agréable pour faire la tournée des boutiques de tricot.

Halifax rue boite postale

C’est facile, il y en a deux qui valent le détour dans la province : l’une à Mahone Bay, à une heure d’Halifax (en roulant comme un Français, sinon c’est un peu plus long) et l’autre, en ville, sur Young Street.

C’est cette dernière que j’ai visitée cette fois et vraiment… quel bonheur !!! Louise et sa collègue se font leur chemin comme nulles autres dans la boutique pleine à craquer de laines et fils de toutes sortes. Des dizaines de marques, des centaines de nuances et de texture. J’étais au Nirvana. J’en suis sortie avec de quoi tricoter pour les 6 mois au venir, au moins. Châle, étole, gilet, et re-châle.

Et pendant ce temps là, mon mari , le-plus-patient-des-hommes, a fait le tour du quartier. Et le quartier est charmant. Quartier, c’est beaucoup dire, disons bout de rue, mais c’est très mignon.

Halifax rue Hydrostone

Le nom de l’endroit est Hydrostone Market.  Les concepteurs ont voulu donner au lieu un petit air de ville européenne (European shopping experience) et c’est assez réussi :

un bistrot,

une boulangerie française « chez Julien » – à ne pas confondre avec notre Julien à nous ! Chez Julien,

la boutique de laine,

une très très jolie boutique d’artisanat local,

Pour les gourmets : la boutique LIQUID GOLD. Passez la porte et partez en voyage au pays des arômes et des saveurs subtiles qui font de ces huiles parfumés un vrai plus à votre table. Egalement une belle gamme de vinaigres balsamiques.

Cuisiniers pressés : essayez l’huile parfumée aux champignons sauvages et à la sauge sur des petites pommes de terre nouvelles cuites en robe des champs. Trop bon.

Halifax boutique d'huile 2

Par beau temps c’est un bel endroit pour flâner et ça change des malls et de Barrington Street.

Halifax Boutique Jeune fille

Publicités

2 réflexions sur “Chroniques de la banlieue, suite … Suivez le fil de laine

  1. Et sais-tu, Patricia, pourquoi ce quartier charmant d’Halifax (où se trouve d’ailleurs l’Alliance Française) se nomme Hydrostone?? Et bien parce que le quartier fut entièrement détruit par l’explosion d’Halifax, le 6 décembre 1917, lorsque deux navires de guerre, transportant entre autres des munitions, firent collision, créant une explosion d’une telle ampleur qu’elle détruisit toute la ville, fut ressentie jusqu’à l’Île du Prince-Édouard, tua 1600 personnes, en blessa 9000 autres et détruisit 12000 bâtiments. Cette explosion demeure encore aujourd’hui la plus forte explosion jamais causée par l’homme après la bombe d’Hiroshima. L’effort international pour aider Halifax fut énorme et le quartier en question fut reconstruit par des Américains qui eurent à coeur d’éviter une autre tragédie de la sorte. Le bâtiment central du quartier (qui fut une école et qui maintenant abrite les boutiques) fut construit dans un matériau composite et ignifuge qui se nommait « Hydrostone », ceci expliquant cela. Et puis, si on prête un peu attention au quartier lui-même, on s’aperçoit que les maisons sont construites le long de rue très larges généralement plantées d’arbres dans le milieu (entre les deux voies de circulation) et qu’elles ne sont longées d’aucuns poteaux électriques; pas de poubelles, non plus, tous les services se font derrière les maisons, de façon à ce que les voies de circultation (et donc d’urgence) ne soient jamais congestionnées. C’est impressionnant!

  2. Magnifiques couleurs qui envahissent la boutique de laine, c’est impressionnant !
    Surtout ne restreins pas ton envie d’écrire, c’est ton blog, tu es maître chez toi ! Et dis-toi que c’est l’occasion pour des gens comme moi de découvrir des horizons inconnus 🙂 A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s